Comment aider un enfant à gérer ses émotions ?

Comment aider un enfant à gérer ses émotions ?

Gérer ses émotions ! Quel vilain mot d’adulte..

Vous voulez aider votre enfant à mieux accueillir et exprimer ses émotions mais vous ne savez pas comment faire ? Ou bien vous vous demandez pourquoi malgré vos efforts, vous ne voyez pas de changement ou d’apaisement ?

Je vais peut être vous choquer mais le seul problème avec les émotions de votre enfant c’est vous ! Et d’une manière générale les adultes éducateurs qui s’occupent de lui. 

Le simple fait de se poser la question montre que vous n’êtes pas capable de gérer les vôtres car si vous pouviez, vous n’auriez pas de problème. La difficulté de votre enfant à exprimer ses émotions vous appartient, lui il vient juste vous montrer votre intérieur, il vient révéler votre souffrance.  

Ce que je vais vous expliquer dans cet article et donc un axe un peu différent de celui que vous pouvez traditionnellement trouver. C’est un axe que j’utilise en thérapie lorsque les parents viennent me voir pour les symptômes de leurs enfants ou lorsqu’un maître me demande pour son animal. 

1 unique conseil pour aider votre enfant à exprimer ses émotions

Vous ne pouvez pas aider votre enfant à faire ce que vous n’êtes pas encore capable de faire. 

– La solution ?

Apprenez à gérer vos émotions ! 

Investissez du temps dans l’accueil et l’expressions de vos émotions, de vos ressentis, de vos besoins et vous saurez exactement comment l’aider. C’est aussi simple que cela. 

Jiddu Krisnhamurti dans son livre De l’éducation, explique qu’avant de vouloir enseigner ou accompagner qui que ce soit, il est auparavant nécessaire d’être soi-même éduqué.  

– C’est plein de bon sens, ne trouvez-vous pas ?

Avant 7 ans l'enfant est dans la sphère émotionnelle des parents

Jusqu’à 7 ans environ, l’enfant n’est pas indépendant émotionnellement et il est soumis à ce que ressentent ses parents. Cette information nous viens tout droit du décodage biologique des maladies et elle explique un processus que l’on peut aussi observer dans la relation humain-animal. 

L’enfant ou l’animal dépendant de l’adulte pour se nourrir et satisfaire ses besoins, peut être le réceptacle des émotions de ses parents et même de leurs maladies. 

– Pourquoi ?

Dans la nature un enfant qui perd sa mère meurt ! 

Cela fait donc deux morts..

Pour éviter cela, la Biologie à mis en place un fonctionnement de transfert du stress vers l’enfant. Le symptôme de la mère est transféré à l’enfant et si il meurt, il n’y aura qu’un mort.

Certains thérapeutes ne travaillent pas avec les jeunes enfants mais partent du principe que le problème vient de leurs parents.

Je sais que ce que je viens de vous dire peut-être difficile à lire et peut rajouter une couche de culpabilité supplémentaire. Mais dans les conditions de vie des hommes, il existe des fonctionnements de l’espèce que nous ne maitrisons pas, qui sont hors de notre porté. 

Culpabiliser n’y changera rien, vous devriez plutôt remercier la création de ce fonctionnement. Il vous permet d’être plus juste, plus épanouie et de vous épanouir. 

Et une maman heureuse, aura un enfant heureux et à l’aise avec ses émotions. Si il y a un domaine dans lequel vous ne peut pas tricher c’est bien celui là. 

La bonne nouvelle c’est que vous pouvez en libérant vos émotions apaiser votre enfant, vous pouvez en exprimant la souffrance non-dites d’une histoire dramatique libérer l’enfant de votre symptôme, de votre émotion.

Ayez simplement à la conscience que ce que vous ressentez, il le ressent et l’exprime. Ce n’est pas sa colère, sa tristesse qu’il exprime mais la votre. 

Aider votre enfant à exprimer une émotion

Comme je vous l’ai dit plus haut, vous pouvez partir du principe que les jeunes enfants expriment les émotions et les ressentis de leurs parents. Vous avez donc le pouvoir de l’aider en vous connectant à ce que vous ressentez et en l’exprimant.

Je ne vais pas vous expliquer comment faire pour aider votre enfant, je vous laisse le soin de consulter les ouvrages de Isabelle Filliozat, elle vous donnera toutes les clefs nécessaire à cela et elle est beaucoup plus experte que moi dans ce domaine.

En revanche je peux vous expliquer en quoi va consister votre travail personnel.

Cette émotion chez votre enfant met en évidence une difficulté dans votre situation actuelle. Cette difficulté n’est pas forcément liée à ce que vous ressentez sur l’instant. C’est à dire que l’émotion de l’enfant lorsqu’elle est répétitive, excessive, peut exprimer une situation qui durent depuis un bon moment. 

Il sera nécessaire de prendre un peu de recul par rapport à cette émotion et vous demander qu’est ce qui est difficile pour vous ou votre compagnon depuis l’apparition de l’émotion chez l’enfant.

Identifier l'émotion dominante

La frustration, l’agressivité, l’irritation, l’énervement sont des expressions de la colère. 

  • Qu’est ce qui irrite dans la situation actuelle ?
  • Quel situation, évènement, nouvelle ou parole, ne pouvez-vous pas accepter ?
 
La colère est une émotion liée à l’acceptation, elle permet de rejeter ce qui nous est imposé ou ce qui n’est pas bon pour nous, de faire respecter notre intégrité.  

La déprime, la déception, le chagrin, le désespoir, sont l’expression de la tristesse.
  • Qui ou quoi avez-vous perdu ? 
  • De qui cous sentez-vous séparée ?
 
La frayeur, la panique, l’anxiété, l’insécurité, sont des expressions de la peur. 
  • Qu’est ce qui vous insécurise dans votre vie ? Physiquement ou psychiquement.
  • Qu’avez-vous peur de voir se produire dans l’avenir ?
 
Evidement ce n’est pas exhaustif et vous pourrez trouver plus de détails dans l’image ci-dessous. Cependant la liste des ressentis humain va largement au delà de ce que vous pouvez trouver dans cette roue mais c’est déjà un bon début. 

 

Identifier et exprimer ses émotions

Identifier l'évènement déclenchant

Une fois sur la piste générale trouvée, il va être nécessaire de partir à la recherche de ce qui à déclenché cette émotion. Cela peut apparaitre assez rapidement dès que vous vous mettrez au contact de l’émotion ou parfois ce sera plus caché, refoulé plus profondément. 

Un peu avant l’apparition de cette émotion difficile chez votre enfant, quel évènement, quelle parole, a déclenché en vous cette émotion ? 

C’est parfois un réel travail d’investigation. 

Mettez-vous au contact de l'émotion et exprimer votre besoin

Souvenez-vous du la dernière fois où votre enfant a été au contact d’une émotion difficile. 

Essayer de ressentir ce qu’il a ressenti, de vous mettre à sa place. 

Mimez-le subtilement, reproduisez ses gestes, sa posture, ses cris, ses pleurs et observez ce qu’il se passe en vous ?

– Qu’est ce que cela génère en vous ? Quelles sensations ? Précisez, définissez ces sensations de manière subjective. Soyez au contact de ce qu’il se passe en vous, ne tentez pas de l’extérioriser, ne chercher pas un sens à cela. Acceptez de votre ses sensations, ce que vous ressentez. 

– C’est comme si vous viviez quoi ? De quoi avez besoin ?

Vous pouvez accéder à un exercice d’expression émotionnelle en cliquant ici. 

Dès que vous commencerez à expérimenter cette façon de faire, vous verrez l’apaisement émotionnel chez votre enfant. 

L'exercice du dessin pour les plus grands

Pour les enfants en âge de dessiner vous pouvez mettre en place un exercice.

Le dessin guérisseur !

Il y a plusieurs façon de l’utiliser mais je vous en donnerai qu’une. 

Vous pouvez demander à votre enfant de dessiner ce qu’il ressent. Pas besoin de mot au début, simplement de dessiner comme cela vient. Et lorsqu’il a fini, vous pouvez lui poser des questions sur des détails du dessin que vous repérez et qui vous semblent importants. 

Demander lui à qui ça lui fait penser, qu’est ce que cela veut dire pour lui, etc.. 

Apprendre à l'enfant à identifier ses émotions

En réalité, lorsque vous apprenez à votre enfant à identifier ses émotions, c’est vous qui l’apprenez. En suivant les exercices proposés par les experts des émotions et en les mimant, en les montrant, c’est vous qui apprenez à identifier et à exprimer vos émotions. Cela à toujours été vous..

Et c’est donc un super pouvoir que vous avez là !

La relation que vous entretenez avec lui vous permettra de voir ce qu’il est nécessaire de travailler chez vous et c’est cet apaisement de vos mémoires émotionnelles qui fera toute la différence. 

Partager sur facebook
Facebook
Partager sur twitter
Twitter
Partager sur linkedin
LinkedIn
Partager sur email
Email
Partager sur whatsapp
WhatsApp

Les articles de la même catégorie..

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.